Accueil / Actions / Mali

Mali

Le MALI est un grand pays (30 fois la Suisse) de 15,840 millions d’habitants. C’est un état enclavé de 1,24 millions de km2 dont 65% du territoire sont occupés par le désert. Il demeure l’un des plus pauvres du monde.

Les neuf dixièmes des Maliens habitent les régions du Sud. La capitale BAMAKO dépasse 100 000 habitants, l’espérance de vie est de 48 ans.

Le Président est Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA et la langue officielle est le français. La langue la plus couramment parlée est le bambara, l’autre langue utilisée est le malinké. Après la colonisation française il y eut la dictature de Moussa Traore puis le retour à la démocratie et les premières élections libres en 1992.

Entre 1991 et 2001, nous avons accueilli en adoption environ 230 enfants.
De nombreux parents se rendant dans le pays pour aller chercher leur(s) enfant(s) ont ressenti, en constatant la grande pauvreté, la nécessité d’aider des enfants sur place. S’est alors mise en place une aide aux familles sous forme de parrainages individuels.
Notre correspondant, Ibrahim DIAKITE, nous a fait connaître des familles nécessiteuses et des volontaires pour les aider se sont engagés dans cette voie. Bien que le pays sorte très lentement de sa situation de grande pauvreté, de nombreux enfants sont encore dans le besoin et ne pourraient ni se nourrir ni aller à l’école si une petite aide ne leur était pas apportée.

A ce jour nous avons 64 jeunes parrainés, tous dans leur famille. Parmi ces jeunes, il y a des enfants de 5 à 15 ans pour lesquels les parents reçoivent l’équivalent de 18 € par mois pour leur assurer nourriture et scolarité, des ados de 15 à 19 ans et plus qui reçoivent la même somme pour terminer leurs études et enfin de jeunes handicapés qui ont été aidés plus jeunes mais qui ne trouvent pas de travail. Les demandes sont nombreuses et notre correspondant se fait le porte parole de ceux qui s’adressent à lui, mais nous lui demandons aussi de vérifier si les aides apportées sont bien justifiées
et, éventuellement de nous signaler les arrêts possibles.

Nous n’avons pas de « grand projet » mais une multitude de projets personnels surtout pour des jeunes qui sortent du système éducatif et qui ont besoin d’un coup de pouce pour se lancer dans la vie active. Nous avons aidé Ayé à se constituer un petit atelier de couture, Madina pour un traitement régulier de son épilepsie, Idrissa et Gaoussou à acheter le nécessaire pour ouvrir un petit commerce de réparation de chaises…Les autres demandes qui ont pu être satisfaites sont un appareil photo et une petite camera pour ouvrir un « studio » photo, du matériel pour un garçon qui a étudié pour devenir tailleur, un autre plombier. Chaque année, grâce aux dons, nous pouvons soutenir ces jeunes.

Ils ont tous envie de rester dans leur pays et d’y vivre le plus dignement possible.

Les évènements récents ont beaucoup perturbé la vie de tous ces jeunes (familles démantelées, exilées, d’autres dont des membres ont malheureusement disparu). Actuellement Bamako est calme mais « sous surveillance », ils ont, toutefois perdu un peu de leur joie de vivre mais gardent espoir :

Leur hymne est celui-ci :
Pour l’Afrique et toi Mali
Notre drapeau sera liberté
Pour l’Afrique et toi Mali
Notre combat sera unité
O Mali d’aujourd’hui
O Mali de demain
Les champs fleurissent d’espérance
Les cœurs vibrent de confiance